Pour des
campagnes
vivantes

Évaluer la durabilité

Durable, oui, mais concrètement ça veut dire quoi ?

Une démarche d’évaluation n’est jamais neutre, car elle mesure l’atteinte d’objectifs que l’on s’est fixés. Cela nécessite une véritable méthodologie, permettant de construire un système d’évaluation adapté à ses objectifs. L’enjeu est de s’approprier cette démarche pour renforcer son autonomie décisionnelle, ou celle des acteurs que l’on accompagne.

Plein diagnostic de durabilité téléchargés
20 ans de l'observatoire des systèmes herbagers
250 fermes suivies chaque année

Grands Projets

Dans le réseau des Civam nous avons développé une tradition d’analyse des résultats...

L’agriculture ne saurait être durable si elle ne parvient pas à nourrir l’ensemble de la...

En novembre 2018, des agriculteurs.trices des CIVAM du pourtour méditerranéen, de moyenne...

Et chez vous

Observations des systèmes herbagers dans le Grand Ouest

Sur la période 2008-2017, les fermes laitières du Grand Ouest se sont agrandies. Elles produisent de plus en plus, sans pour autant améliorer leurs résultats. Leur revenu est très dépendant du prix du lait, tandis qu’augmentent les risques techniques, financiers et humains.

Néanmoins, avec moins de terres, d’animaux et d’investissement, les systèmes herbagers dégagent autant, si ce n’est plus de revenu, font vivre plus de monde sur les fermes et préservent l’environnement. Recherchant la création de richesse plus que les quantités produites, ils résistent mieux aux aléas économiques. Tel est le constat de la dernière étude de l’Observatoire technico-économique du Réseau CIVAM sur 10 ans. Cet observatoire compare chaque année les performances des systèmes herbagers CIVAM avec les exploitations laitières du RICA (Réseau d’Information Agricole) du Grand Ouest.